La souffrance de la mort

Publié le par muslima



  Imagine que tu es terrassé par la mort. Tu n'émergeras de la terre que pour le Rassemblement devant ton Seigneur. Imagine que la mort vienne t'arracher à la vie. Tu es là agonisant, saisi de suffocations, en proie à de terribles vertiges, à cette obsédante angoisse, à cette anxiété mortelle.
 

    L'ange commence alors à tirer ton âme à partir de tes pieds. Tu ressens la souffrance de cet arrachement de la plante de tes pieds. Cette extirpation, s'opérant par coups successifs, provoque l'agonie qui va arracher l'âme de toutes les parties de ton corps. Elle opère à partir de ta partie inférieure et remonte à ta partie supérieure jusqu'à ce que l'angoisse en toi parvienne à son paroxysme, que la souffrance de la mort envahisse la totalité de ton corps et que ton coeur, tourmenté et anxieux, attende la Notification de Dieu, à savoir celle de Sa colère ou de Son agrément. Tu sais déjà qu'il n'y aucun échappatoire pour toi : tu es astreint à entendre l'un ou l'autre des messages de l'ange chargé de s'emparer de ton âme.


    Au moment où tu seras saisi par cette incessante angoisse et où tu ressentiras la souffrance de la mort avec ses vertiges enivrants, tu éprouveras alors une intense anxiété, en attendant l'un des deux verdicts de l'Annonce de ton Seigneur. Voilà que subitement tu verras la face de l'ange de la mort soit dans sa forme la plus agréable, soit dans son aspect le plus laid. Tu le regarderas tendre sa main vers ta bouche pour dégager ton âme de ton corps. Lorsque, au fond de toi, tu te sentiras avili, tu verras cette scène de tes yeux et tu verras le visage de l'ange de la mort. Ton coeur sera suspendu à l'Annonce, attendant laquelle des deux nouvelles te surprendra.


    Quand tu entendras le ton de la voix de l'ange te dire: 
« Réjouis-toi, ô ami de Dieu, de l'agrément de Dieu et de Sa récompense. » ou bien « Réjouis-toi, ô ennemi de Dieu, de Sa colère et de Son châtiment ». Dès lors, tu auras la certitude de ta réussite et de ton succès. l'assurance s'établira alors dans ton coeur. Ton âme apaisée s'élancera vers Dieu. Ou bien tu auras la certitude de ta ruine et de ta perte. Après quoi, l'extrême désespoir s'emparera de ton cceur, ou la joie de l'espoir s'y installera, dès lors que le délai de ton existence en ce monde aura atteint son terme, que ta trace s'y sera effacée et que tu auras été transporté dans la Demeure des anciennes nations ayant vécu avant toi.



Publié dans La mort

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Omar 27/07/2013 03:25


Salem Alaikoum,


les souffrances que tu indiques ne sont pas fondées. Allah ne va jamais faire souffrir son serviteur pieux comme tu le décris. D'ailleurs dans le Coran il est maintes fois écris que les
serviteurs d'Allah n'ont rien n'à craindre durant la mort. Imagine par exemple que tu quittes ta mère pour un long voyage de 20 ans, ensuite tu reviens vers elle. Comment ta mère aimante va
t'accueullir ? Elle va être heureuse et va t'accueullir de la meilleur des manières. ALors imagine Dieu, Lui qui t'aime encore plus que ta mère, imagine Lui comment va t'accueullir ??


L'islam est une religion de raison et d'intelligence, faire souffrir un bon musulman pieux durant sa mort, et là je parle de l'âme, parce-que toi tu dis que l'arrachage de l'âme fait souffrir.
C'est faux car dans le coran il est écris que l'âme du croyant sort très facilement sans aucune souffrance. 


Et Dieu sait le mieux. 

Imene 30/07/2011 20:41



J'en pleur, qu'Allah nous préserve de tous mal .



imene 10/07/2011 20:41



oh la la jai tellement peur !!



kamilia 30/11/2008 18:29

salamalykom
 Que allah vous protége des mal fait inchallah et que la paix d'allah (sobhanou) vous accompagne dans les bon mement
inchallah

sihem 29/11/2008 16:10

j'ai tro peur