L'arbre du Berger

Publié le par muslima


L'arbre du Berger


Chaque fois que le vieux berger allait dans les prairies faire paitre ses moutons, il se reposait sous un pommier pres de la colline, et quand c'etait l'autonme, il parlait a l'arbre et disait : "Allez mon brave, donne donc une pomme a ce vieil homme!"
Alors une délicieuse pomme bien mûre tombait de l'arbre. Le vieil homme prenait son couteau orné de nacre et coupait la pomme en morceaux. Il mélangeait ces morceaux dans du yaourt et mangeait avec un appétit aiguisé par le grand air.
Il avait planté l'arbre vingt ans plus tot et l'avait arrosé au debut. Apres avoir pris ses ablutions, il arrosait l'arbre avec l'eau qui restait dans son bidon. Puis le pommier grandit et commenca a donner des fruits. En ces temps-là, le berger etait jeune et il n'avait aucun mal a cueillir les pommes lui-même. Mais les années paasèrent, et tandis que l'arbre grandissait le berger se fesait vieux. Quel que soit le nombre d'années passées, c'etait toujours le même arbre dont le berger s'etait occupé comme d'un bébé. Il disait parfois, tout en caressant l'arbre :" Mon enfant, envoie-moi ma part d'aujourd'hui!"
Et une pomme tombait aussitot, sans qu'il ait a renouveler sa demande.
Cela continua ainsi pendant de longues années, sans intervalle.
Les villageois pouvaient voir tout cela a distance et la rumeur de répandit que le vieil homme etait un saint. C'est pourquoi ils ne laissaient personne d'autre cueillir des fruits de " l'arbre du berger" , et si quelqu'un osait faire cela en cachette, il se fesait dument réprimander.

Un jour, le berger demanda une fois encore une pomme. Bien que les branches fussent pleines de fruits,aucun ne tomba. Le vieil homme réitéra sa demande, encore et encore..mais l'arbre ne répondait pas. Les vieil homme s'eloigna alors de l'arbre, des larmes ruisselant sur son visage et mouillant sa barbe blanche, puis alla chercher du réconfort aupres de ses moutons. C'etait la toute premiere fois que son enfant l'avait rejeté.
Le berger etait desormais totalement recourbé; son corps était devenu trop lourd pour ses faibles jambes. Quand il rassembla son troupeau et se dirigea vers le village, il fut surpris d'entendre l'appel a la priere du soir venir de la mosquée du village. Ce fut comme une renaissance pour lui, quelque chose lui était venu à l'esprit. Sans faire attention a son vieux coeur, il courut vers l'arbre rempli d'une joie ineffable. Il elbrassa l'arbre avec compassion et dit : " Mon cher, tu as rendu ce vieil homme bien triste ; pourquoi ne m'as tu pas dit que c'etait le premier jour de Ramadhan et qu'il fallait que je jeune!".

Publié dans Histoires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Siyam 12/02/2009 23:56

Salam 'alaïkoum wa rahmatullahi wa barakatuhu !barackALLAHufick pour ce texte!Tu devrais publier un petit recceuil, car parfois c'est au travers de petites histoires, d'images, de paraboles que l'on comprend mieux les choses et ALLAH TAALA et le prophète saw ont tous deux usés de paraboles pour s'exprimer à notre égard.qu'ALLAH t'accorde autant de khair que tu en apportes et plus encore -amine-Salam oukhtie !

ilhame 13/04/2008 21:12

salem alikoumje tenais à te remercier pour ton histoire elle est magnifique. tes histoires sont de très beaux rappels. k ALLAH te comble de sa misericorde car tu fais une très bonne action en les relantant car parfois il suffit de petits rappels pour nous empecher de devier

sonia 15/07/2007 23:17

ass salamou alaykoum! je trouve ton texte magnifique!!! je vien régulièrement visiter ton blog, il me plai beaucou, je te remerci de mettre tou c article qui fon ke chacun peu en apprendre beaucoup sur notre religion: l'islam! bizoux

hayet 02/05/2007 13:21

tres tres joli comte....en orais tu dotre a menvoyer.