Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Présentation

Me contacter

~ Ce blog est le votre,toutes les remarques , conseils... sont les bienvenu.qu'ALLAH vous proteges et vous guide toujours vers le droit chemin. AMINE~

 

Pour m'ecrire clikez ICI 

 


Recommander

Images aléatoires

Hadit & Citation

.: Citations & Hadiths :.
 
 
 
 
 


Qui es tu sous ce voile ?

Sous ce voile ,je suis une femme libre et responsable
Sous ce voile ,je suis une femme aimée et aimable

Sous ce voile ,je suis une femme pleine de convictions
Sous ce voile ,je suis une femme sans prétention

Sous ce voile ,je suis une femme au coeur doux
Sous ce voile ,je suis une femme comme vous !

·٠•●::Aslama.over-blog.net=::●•٠·

Je suis passé à côté de la moralité alors qu'elle pleurait.
Je lui ai demandé : « Pourquoi pleures-tu ? ».
Elle m'a répondu : « Comment veux-tu que je m'empêche de pleurer alors que toute ma famille, en dehors de toutes les autres créatures d'Allâh, est morte ? ».

·٠•●::Aslama.over-blog.net=::●•٠·

Une fois, le Prophète (que la bénédiction et la paix soient sur lui) embrassa son petit-fils al-Hassan en présence d'al-Aqra' Ibn Hâbis qui lui dit :
« J'ai dix enfants et je n'ai jamais embrassé aucun d'eux »
.
Le Prophète
le regarda et lui dit : « Celui qui ne fait pas miséricorde, il ne lui sera pas fait miséricorde ».

 

·٠•●::Aslama.over-blog.net=::●•٠·

 

 

'Abdallah ibn 'Âmir dit : « Un jour, ma mère m'a appelé alors que le Prophète (que la bénédiction et la paix soient sur lui) était chez nous.
Elle m'a dit : « Viens que je te donne quelque chose »
.
Le Prophète
lui a dit : « Que veux-tu lui donner ? »
.
Elle lui répondit :
« Je veux lui donner des dattes »
.
Il lui dit :
« Alors, si tu ne lui donnes rien, ce sera retenu contre toi comme mensonge ».

·٠•●::Aslama.over-blog.net=::●•٠·

Le Prophète (que la bénédiction et la paix soient sur lui) a dit : « Lorsque l'homme meurt, ses actions sont interrompues sauf pour trois choses : une oeuvre de charité durable, une science utile et avoir un enfant pieux qui invoque Allah pour lui ».

·٠•●::Aslama.over-blog.net=::●•٠·

 
 
 
 
 

Recherche

v

 

Que la Paix d'Allah Le Tout Miséricordieux
Et Sa Miséricorde vous accompagne


 

 

1 602 438 visiteurs uniques Baraka Allah fikoum! N'oublié pas a vous inscrire a la Newsletter ... Que dieu vous protége

 

 

 

 

 

Votez ici pour faire vivre ce site !  

Votez pour mon site !

                            Votez pour mon site !

 

 

   

Ramadan

Lundi 13 août 1 13 /08 /Août 04:13

 

 

 

 

http://www.ajib.fr/wp-content/uploads/2011/08/ramadan.jpg

Aisha ((Radia Allah 'Anhaa dit :

« Quand les dix derniers jours (de Ramadan) arrivaient, le prophète(Salla Allah 'alayhi wa Salam) passait sa nuit dans l'adoration, réveillait sa famille (la nuit), redoublait d’efforts et serrait son Izar (pagne). » [Al-Bukhari (4/269) et Muslim (1174)]

Ce hadith est la preuve que les dix derniers jours de Ramadan ont une vertu spéciale plus que n’importe quel autre (jour), dans lequel on doit augmenter dans l'obéissance et les actes d'adoration, comme la prière, le dhikr (rappel) et la récitation du Qur'an.

Craignez Allah, et sachez que vous vous trouvez au début de dix jours bénis ; dix jours dans lesquels se trouvent le bien et la bénédiction qui ne se trouvent pas dans les autres jours ; dans ces dix jours, se trouve une nuit qui est meilleure que mille mois, celui qui sera privé de son bien, sera véritablement privé ; c’est une nuit bénie :

  • "Durant laquelle est décidé tout ordre sage"  [ Sourate La Fumée - verset 4]

Pendant cette nuit, les actions sont meilleures que les actions accomplies durant quatre-vingt trois ans ; quiconque prie durant cette nuit en étant croyant et en espérant recevoir la récompense, ses péchés commis dans le passé seront pardonnés.

Au nom d’Allah le Miséricordieux, le Très Miséricordieux :

"Nous l’avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit d’Al-Qadr. Et qui te dira ce qu’est la nuit d’Al-Qadr ? La nuit d’Al-Qadr est meilleure que mille mois. Durant celle-ci descendent les Anges, ainsi que l’Esprit, par permission de leur Seigneur pour tout ordre. Elle est paix et salut jusqu’à l’apparition de l’aube" [ Sourate Al-Qadr - verset 1- 5].   

Les anges descendent beaucoup durant cette nuit à cause de l’abondance de sa miséricorde ; et en ce qui concerne l’Esprit, il est dit que c’est l’ange Gabriel; et il est aussi que ce sont des anges particuliers.

Et il faut faire des efforts pour rechercher cette nuit pendant les dix derniers jours du mois de Ramadan, et augmenter les bonnes œuvres, les invocations et les demandes adressées à Allah durant cette nuit. Et il est de la Sounnah que la personne dise pendant cette nuit :

"O Seigneur ! Tu es Grand Pardonneur et Tu aimes le pardon, donc pardonne-moi ! O Seigneur ! Tu es Grand Pardonneur et Tu aimes le pardon, donc pardonne-moi !" [Rapporté par l’imam Ahmed, et les auteurs des Sounnanes, d’après Aïcha].


Et sachez - qu’Allah vous protège - que l
es efforts durant ces dix derniers jours, doivent être accomplis avec sincérité et en suivant la Sounnah du prophète (
Salla Allah 'alayhi wa Salam) ; de même que l’I’tikaaf (la retraite spirituelle) fait partie de la Sounnah pendant ces dix derniers jours, car le prophète (Salla Allah 'alayhi wa Salam) l’accomplissait pendant les dix derniers jours jusqu’à ce qu’il mourut, comme il est rapporté dans les deux recueils de hadiths authentiques et dans d’autres livres de hadiths.

Et cet effort ne doit pas être troublé par l’excès en essayant de connaître cette nuit à travers certains effets et signes qui ont été rapportés, ou ce qui est raconté chaque année par certaines personnes qui commentent les rêves ou qui voient des choses en rêve, et sur lesquelles aucune loi religieuse ne peut être fondée, comme l’ont mentionné An-Nawawi, Ach-Chaatibi, Cheikh Al-Islam, Ibn Al-Quayyim et d’autres ; de plus le prophète (Salla Allah 'alayhi wa Salam) la vit en rêve et on la lui fit oublier.

Et il ne faut pas tenir compte du fait que certains commentateurs des rêves disent que le prophète (Salla Allah 'alayhi wa Salam) dit à ses compagnons : "Je vois que vos rêves s’accordent", car l’interprétation du prophète (Salla Allah 'alayhi wa Salam) est une vérité, et ce qu’il dit est une vérité soutenue par la révélation, ce qui ne l’est pas concernant les autres personnes. De plus, la circulation des rêves entre les gens au sujet de la nuit du destin, est une perte de temps, et un piège du diable afin qu’il corrompe leur détermination et négligent de prier les autres nuits.

Et ce qui est juste selon les savants, est que personne ne peut déterminer la nuit du destin avant qu’elle ne vienne,mais au contraire, la connaissance de cette nuit a été élevée [auprès d’Allah] jusqu’au jour du jugement, et il est donc impossible qu’une personne la voit, qu’elle soit un commentateur des rêves, un bien-aimé d’Allah, un saint ou un savant. Et Al-Boukhari a rapporté dans son recueil de hadiths authentiques, d’après Oubaadah ibn As-Saamit (Radia Allah 'Anho) qui a dit : « Le messager d’Allah (Salla Allah 'alayhi wa Salam) sortit pour nous parler de la nuit du destin, et deux hommes parmi les musulmans s’affrontèrent. Il dit alors : "Je suis sorti pour vous parler de la nuit du destin (pour vous annoncer le jour de la nuit du destin), alors untel et untel s’affrontèrent, et elle fut élevée [relevée] ; donc, il se peut que ce soit mieux pour vous ainsi ; recherchez-la donc durant la neuvième, la septième et la cinquième nuit" [c’est-à-dire la nuit avant le vingt-cinquième jour, le vingt-septième jour et le vingt-neuvième jour).


Et la sagesse - serviteurs d’Allah - qui se trouve dabs ke fait qu'elle fut cachée, a été voulue par Allah
 pour que ceux qui la recherchent fassent des efforts durant les dix derniers jours complets, c’est la raison pour laquelle le prophète (
Salla Allah 'alayhi wa Salam)faisait la retraite spirituelle pendant les dix derniers jours, afin qu’il puisse trouver cette nuit.

Puis, sachez que ce qui est le plus juste concernant ce qui a été rapporté sur le signe de cette nuit après qu’elle soit passée, ce que Mouslim a rapporté dans son recueil de hadiths authentiques, qu’Oubaï ibn Kâab a mentionné que son signe distinctif est : "Que le soleil se lève le matin suivant la nuit du destin en étant blanc sans aucun rayon".

Et il se peut que ce soit un effort d’interprétation provenant de lui (Radia Allah 'Anho), et il se peut que ce soit particulier à la nuit du destin qu’ils trouvèrent à leur époque. Et Allah Seul détient la science.

Craignez donc Allah ô Musulmans, empressez-vous d’accomplir les actions avant qu’il ne soit trop tard, et hâtez-vous d’aller vers un Paradis dont la largeur correspond aux cieux et à la terre, et qui a été préparé pour les pieux.

 

Source: http://sajidine.com/    

Par muslima - Publié dans : Ramadan
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 8 août 5 08 /08 /Août 17:40



Le mois de Ramadhân est la saison de pluie des bénédictions divines. C'est un mois de purification. Il est destiné à une « rénovation » annuelle des qualités spirituelles. C'est une occasion en or pour tout musulman de raffermir sa foi, de purifier son cœur et son âme, et d'enlever tous les effets néfastes des péchés qu'il a commis.

Ce mois invite le musulman à réduire ses autres occupations mondaines et à augmenter ses actes d'adoration. Chaque personne devrait faire son emploi du temps, à l'avance, pour ce mois, afin de passer un maximum de temps en adoration.

 Voici une liste rapide de ce qui devrait être fait avec soin durant le Ramadhân :

  • Accomplir toutes les salah obligatoire avec Djamâ'ah (en congrégation) à la Mosquée.

  • Se réveiller un peu plus tôt que l'heure du souhour et de faire la salah de Tahajjoud.

  • Augmenter les salah nafls (surérogatoires)

  • Faire la récitation du Qour'âne. Il n'y a pas de limite spécifique mais chacun devrait réciter autant qu'il peut.

  • Faire le Dhikr d'Allah . Il peut être fait tout au long de la journée, au travail, dans les moments libres, en marchant ou même allongé sur le lit.

  • Prières et supplications : il n'y a pas de prière imposée. Une personne peut prier pour tout ce dont elle a besoin dans ce monde et dans l'autre. Cependant, les invocations du Prophète Sallallahou 'alayhi wa sallam sont si complètes qu'elles englobent tout ce dont le musulman peut avoir besoin durant sa vie et après sa mort. Il est par conséquent, plus recommandé de faire des invocations avec les mots enseignés par le Prophète Sallallahou 'alayhi wa sallam même si elles sont dites dans notre langue.

  • Sadaqah (aumône) : Outre le paiement de la Zakâte qui est obligatoire, on devrait aussi donner l'aumône facultative durant le Ramadhân, selon ses moyens. Il est rapporté dans un hadith authentique que le Prophète  Sallallahou 'alayhi wa sallam faisait particulièrement attention à prendre soin des pauvres et à les aider financièrement pendant le mois de Ramadhân. Le musulman devrait donc donner autant d'argent qu'il peut se permettre en Sadaqah.
     

 Ce qui devrait être évité pendant le Ramadhân

Toute action coupable devrait être évitée pendant le mois de Ramadhân. Bien que les péchés soient totalement interdits par la Shariah, que ce soit pendant le Ramadhân ou à n'importe quel autre moment, leur interdiction devient plus stricte durant ce mois. Il est évident que le musulman s'abstient de certaines choses permises comme manger et boire pendant le jeûne. Mais s'il continue à  commettre des péchés pendant le Ramadhân, ce sera une moquerie d'éviter les choses licites (en temps normal) et, en même temps, commettre des actions condamnées par la Shariah. Ainsi, s'abstenir des péchés devient plus que nécessaire dans ce mois. 

 Les actions suivantes devraient être évitées totalement :

  • Mentir.
  • Ghibah ou médisance - dire du mal de quelqu'un en son absence.
  • Se quereller. Le Prophète a particulièrement interdit les disputes lorsqu'on se trouve en état de jeûne. Il nous a enseigné que si quelqu'un nous cherche querelle pendant le mois de Ramadhân, nous devrions lui dire que nous jeûnons, et que par conséquent, nous ne sommes pas prêts à nous laisser aller à la dispute. 
  • Manger des choses interdites.
  • Obtenir de l'argent de manière illicite.
  • Eviter toute action qui blesserait une personne. 
  • Accabler nos serviteurs ou employés de travaux pénibles au-delà de leur capacité, sans leur donner les facilités pour les exécuter.        

    *Source: http://www.islam-reunion.com 
Par muslima - Publié dans : Ramadan
Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires
Vendredi 8 août 5 08 /08 /Août 17:13




Anas, que Dieu l’agrée, nous rapporte que « 
 les Compagnons du Prophète dès lors qu’ils apercevaient le croissant du mois de Cha’bâne, prenaient d’assaut leurs Corans pour les lire, les musulmans s’acquittaient de leur Zakat pour que les faibles et les pauvres se fortifient et puissent faire face au jeûne du mois de Ramadan, ... les commerçants mettaient à jour la gestion de leur commerce. Et aussitôt qu’ils voyaient le croissant de lune du mois de Ramadan, ils faisaient les ablutions rituelles majeures et se retiraient en retraite spirituelle » .

Tel était l’état dans lequel ce mois sacré trouvait nos prédécesseurs. Ils avaient pleine conscience de l’importance de ce mois et l’accueillaient convenablement en se préparant intérieurement, mais aussi en aménageant leur environnement et en garantissant les éléments matériels qui leur permettaient de se consacrer entièrement à l’adoration de Dieu.

En quoi consistent ces démarches ? Quelles sont les conditions à vérifier pour accorder toute l’attention qui sied à l’importance de ce mois ? Comment être à la hauteur de la ferveur et de la bienséance de nos prédécesseurs face à ce mois ?

I ) Prendre conscience de la valeur de ce mois :
En premier lieu, il convient de prendre conscience de la valeur de ce mois, de méditer son caractère sacré et unique et de bien assimiler ses mérites.
Abou Mass’oud Al Ghifâri rapporte « J’ai entendu le messager de Dieu dire un jour, alors que le Ramadan était en cours : Si les gens savaient ce qu’est réellement Ramadan, ma communauté aurait souhaité que toute l’année soit Ramadan. »
Un jour, le Prophète posa trois fois cette question à ses compagnons : « qu’est-ce que vous accueillez et qui vous accueille ? ». 
Alors, Omar Ibn al-Khattab demanda : serait-ce une Révélation ? 
Il dit : Non ! 
Et Omar de reprendre : peut-être un ennemi qui survient ? 
Il répondit : Non plus ! 
Omar demanda : "Alors quoi ?" 
Le Prophète dit : à la première nuit du mois de Ramadan, Dieu pardonne à tous ceux qui se revendiquent de cette Qibla » et il indiqua la direction de la Qibla avec sa main.
Un mois, parmi les douze mois de combat que livre l’âme dans sa quête du Bien et dans sa lutte contre toutes les forces du Mal intérieures et extérieures que représentent les tentations, les passions, les démons, la mauvaise compagnie, etc. Un mois de répit face aux démons. Un mois de renfort grâce aux anges. Un mois de repos pour l’âme et le cœur. Un mois de repli spirituel actif et de travail sur soi.
Le Prophète (que Dieu répande sur lui Sa Grâce et Sa Paix) a dit : « A l’arrivée du mois de Ramadan, les portes du Paradis s’ouvrent, celles de l’enfer se ferment, les démons sont enchaînés et l’ange annonce : Ô celui qui aspire au bien, approche ! Ô celui qui aspire au mal, abstiens-toi. Et cela dure jusqu’à la fin du mois de Ramadan »
Il suffit de rappeler, pour bien mesurer les mérites du Ramadan, que c’est au cours de ce mois que la terre a rejoint le ciel pour accueillir la descente du Coran « Le mois de Ramadan est celui au cours duquel le Coran a été descendu » (s II v 185)…. C’est pourquoi, Ramadan est le mois qui réconcilie le ciel et la terre, l’esprit et la matière,…et l’âme et le corps.
Une fois les esprits imprégnés de la valeur sacrée de ce mois bénie, les cœurs se réveillent et se motivent pour le recevoir, préparer sa venue et fournir les efforts nécessaires afin de le passer de la meilleure manière qui soit. Et cela requiert un travail en amont sur le cœur, les habitudes comme sur l’état d’esprit et l’intention.

II) Travailler son intention :
L’intention se situe sur deux niveaux. Pour le commun des adorateurs, il est simplement question de produire la « niya », l’intention sans laquelle le jeûne n’est pas valide d’un point de vue jurisprudentiel. Quant à ceux qui aspirent à Dieu et cheminent vers Lui, l’intention est conforme à la description de ce Hadith « L’intention est meilleure que l’acte en soi ! ». Pour eux, c’est un acte du cœur, profond et intime, dont le degré de sincérité et l’intensité de la ferveur distinguent les fidèles sur les échelons de la foi et du rapprochement à Dieu. L’intention est le versant secret de l’action, mais aussi son fondement et son esprit. C’est en cela que le Prophète (Que Dieu répande sur Lui Sa Grâce et Sa Paix) nous informe que : « Quiconque effectue le jeûne du Ramadan, avec foi et espoir de récompense, tous ses péchés passés seront absous, de même pour celui qui veille la nuit du destin avec les mêmes motivations » L’imam Al-Khattabi explique ce qu’est la motivation de la foi et pour Dieu et dit : « c’est l’intention et la ferme volonté, c’est le fait de jeûner ce mois en ayant totale confiance et entier espoir dans Sa récompense, avec un esprit serein. » 
 
III) Revenir a Dieu :
Une fois l’intention purifiée, le fidèle aura besoin d’un vrai retour à Dieu pour parachever la purification de son tréfonds. Le retour à Dieu consiste à regretter les péchés et les moments d’oublis passés, avec la volonté de ne jamais y revenir. Cette action du cœur vivant raye le nom de son propriétaire de la liste des damnés pour le mettre sur celle des sauvés. Ceux qui mélangent les bonnes et les mauvaises actions sans se repentir, ceux-là détruisent de leurs mains leur édifice et annulent leurs bonnes actions. « Celui qui ne se repent pas fait partie des injustes ».

Nous devons nous repentir car le Prophète nous dit « Dieu se réjouit d’avantage du repentir de son serviteur que l’un de vous lorsqu’il retrouve son chameau chargé des vivres après l’avoir perdu en plein désert ».

Un compagnon du nom de Khoubaïb Ibn Harith interpella le Prophète (Que Dieu répande sur lui Sa Bénédiction et Son Salut) : « Ô Messager de Dieu ! Je n’arrête de commettre des péchés ! 
Le Prophète répondit : Ô Khoubaïb ! A chaque péché, reviens vers Dieu. 
Il dit : Mais je le commettrais une autre fois ! 
Et le prophète de dire : Alors reviens à Dieu une fois de plus.
Le compagnon dit alors : donc, c’est sans fin ? 
Le Prophète rétorqua : le Pardon de Dieu est plus ample que tes péchés Ô Khoubaïb ! »
 

IV) Prendre connaissance des règles du jeûne :
Comme toute prescription en islam, le jeûne comporte des règles, des obligations et des conditions de validité. L’intention ne suffit pas à elle seule. Elle ne dédouane pas le fidèle de prendre connaissance des exigences légales et spirituelles de cet acte d’adoration. La science n’est-elle pas le guide de l’action ! On ne peut adorer Dieu que par ce qu’Il nous a prescrit, et cela requiert une quête du savoir.

Cette science est à prendre chez les personnes habilitées à la délivrer : la jurisprudence chez les savants des sciences légales, et le sens, le secret et la raison de l’acte d’adoration, ainsi que la disposition du cœur et le comportement de l’âme de celui qui le pratique sont à chercher du côté de ceux qui ont été initiés aux choses de l’esprit, de préférence loin des livres.

L’imam al-Ghazali, conciliateur des deux registres, distingue trois niveaux dans le jeûne :

Le jeûne du commun des gens, le jeûne de l’élite et le jeûne des plus distingués parmi l’élite.

Pour ce qui est du jeûne du commun des gens, il ne concerne que les formes légales de la validité du jeûne sans considération du sens, des conséquences et des corollaires par rapport au jeûneur. Il consiste à s’abstenir de manger, de boire et d’avoir des rapports sexuels durant la journée.

Quant au jeûne de l’élite, il consiste à empêcher le regard, la langue, la main, le pied, l’ouïe, la vue et l’ensemble des membres de commettre des péchés.

Le jeûne des plus distingués parmi l’élite concerne, quant à lui, le cœur et ses aspirations. Le jeûneur ne prête plus attention aux basses pensées qui éloignent de Dieu. Ce degré de jeûne ne peut être assumé qu’après avoir vérifié les deux échelons précédents.
 

*Source: http://www.mosquee-escaudain.fr

Par muslima - Publié dans : Ramadan
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 10 octobre 3 10 /10 /Oct 13:58



- la nuit d'Al-Qadr -
    -  Night of Destiny, Night of -

لَيْلَةِ الْقَدْر


Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

1. Nous l'avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit
d'Al-Qadr(*).

2. Et qui te dira ce qu'est la nuit d'Al-Qadr?

3. La nuit d'Al-Qadr est meilleure que mille mois.

4. Durant celle-ci descendent les Anges ainsi que l'Esprit(**), par
permission de leur Seigneur pour tout ordre.

5. Elle est paix et salut jusqu'à l'apparition de l'aube.

Sourate 97. Al-Qadr (La Destinée)

(*): Laylat-ul-Qadr: la nuit glorieuse (durant le Ramadan) où le Coran fut
révélé pour la première fois.

(**): L'Esprit: l'Ange Gabriel.
Par muslima - Publié dans : Ramadan
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Dimanche 30 septembre 7 30 /09 /Sep 21:57
Un mois par an, les musulmans font le Ramadan. Pendant cette période, tous les musulmans du monde entier (qu'ils soient jeunes ou vieux) doivent jeûner la journée, c'est à dire ne pas manger du tout. Le soir, ils se réunissent quand le soleil est couché et font de grands repas. Cette célébration leur rappelle le moment où Allah a commencé a transmis le Coran à Mahomet. Pour tout savoir sur ce mois spécial, découvre notre mini-dossier spécial Ramadan et ses diverses activités.
Cliquez Ici : Ramadan
Par muslima - Publié dans : Ramadan
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Dimanche 30 septembre 7 30 /09 /Sep 21:57


Des pratiques recommandées de Ramadan

Rompre le jeûne aussitôt que le soleil se couche
Le prophète (SAW) dit: «On ne cesse d'être dans la bonne voie tant qu'on s'empresse de rompre le jeûne». (Boukhari & Moslim)

Invoquer Dieu au moment même de la rupture du jeûne
Le prophète (SAW) dit: «N'est pas repoussée la demande faite par le jeûneur au moment de la rupture de son jeûne» (Ibn Majah)
Le prophète (SAW) faisait l'invocation suivante: « Au nom d'Allah! Ô mon Dieu! J'ai jeûné pour Toi et j'ai rompu avec ce que Tu m'as donné! [Bismillah! Allahoumma laka soumtou wa 'ala rizqika aftartou!]». (Abou Daoud)

Prendre le Sahour et le retarder
Prendre un dernier repas « Sahour » en fin de nuit, à l'approche de l'aube sans toutefois s'alimenter au delà du Fajre. Le prophète (SAW) dit: «Le Sahour est tout entier bénédiction; ne le délaissez pas. Prenez en ne serait-ce qu'une gorgée d'eau car Allah envoie Sa miséricorde et les anges demandent le pardon pour celui qui fait ce repas». (Ahmed)
Par muslima - Publié dans : Ramadan
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 30 septembre 7 30 /09 /Sep 21:53

La nuit du Destin

Le prophète (SAW) dit: «Toutes les fautes passées sont pardonnées à celui qui passe la nuit du Destin en veillée pieuse avec foi et espoir de récompense» (Moslim).
Le prophète (SAW) dit: «Cherchez la nuit du Destin parmi les nuits impaires de la dernière décade du mois de Ramadan» (Boukhari). [c'est à dire la nuit dont le lendemain correspond au 21, 23, 25, 27 ou 29 de Ramadan]
Le prophète (SAW) a recommandé de répéter cette invocation au cours de la nuit du Destin: «Ô mon Dieu! Tu est indulgent, Tu aimes le pardon: fais-moi grâce! [Allahoumma innaka 'afouwwoune touhibboul 'afouwa fa'fou 'anni] »
Des bonnes oeuvres pendant Ramadan

La charité
Le prophète (SAW) dit:
«La meilleure charité est celle accomplie pendant Ramadan» (Tirmidy)
«Qui donne à manger ou à boire à quelqu'un qui jeûne, d'un bien licitement acquis, les anges ne cessent de prier pour lui durant Ramadan. L'archange Gabriel prie pour lui la nuit du Destin» (Boukhari)

La prière des Tarawih
Le prophète (SAW) dit: «Qui se lève pour prier pendant les nuits de Ramadan, avec foi et en comptant sur la récompense divine, Dieu pardonne ses fautes passées». (Boukhari & Moslim)

La lecture du Coran
Le prophète (SAW) redoublait la récitation du Coran, pendant le mois de Ramadan. Gabriel descendait réciter avec lui. (Boukhari).
Le prophète (SAW) dit: «Le jeûne et la prière de Ramadan intercéderont pour l'homme le jour de la résurrection. Le jeûne dira: « Seigneur! Je l'ai empêché de boire et de manger pendant le jour». Le Coran dira: « Seigneur! Je l'ai empêché de dormir la nuit » « Accepte notre intersession pour lui!» ». (Ahmed & Nassai)

La retraite spirituelle (I'tikaf)
Elle consiste à garder la mosquée dans un esprit de dévotion pour plaire à Dieu. Le prophète (SAW) a fait la retraite la dernière décade de Ramadan et ne cessa de la pratiquer, jusqu'à sa mort. Il dit: «La mosquée est le refuge de tout homme pieux. Dieu a promis à celui qui y fait sa retraite de lui accorder sérénité et miséricorde, de le faire traverser le Sirat [pont jeté sur l'Enfer] pour le faire parvenir à Sa grâce au Paradis» (Tirmidy).
Par muslima - Publié dans : Ramadan
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 30 septembre 7 30 /09 /Sep 21:49


Le mois Ramadan

Dans sa sagesse infinie, ALLAH a prescrit à Ses créatures les règles inaltérables leur assurant une vie digne dans ce monde et la félicité dans l’Au-delà. Parmi ces règles, figure le jeûne qu’il a ordonné aux communautés successives de croyants. Loin de se réduire à l’abstinence alimentaire, le jeûne exige de l’homme la mobilisation de tout son être. L’observation extérieure des règles du jeûne doit s’accompagner d’une maîtrise des sens et plus particulièrement de la langue.
L’exercice spirituel que représente le jeûne doit démontrer à l’homme sa capacité de se priver pour un temps de ce qui lui semblait indispensable. Il doit lui révéler que, dans ce domaine, comme dans bien d’autres, vouloir, c’est pouvoir, à condition que l’intention soit ferme et que le but recherché soit l’agrément d’ALLAH.
Le but d’un tel acte d’adoration a été clairement défini comme la recherche de l’état de crainte révérentielle de Dieu (la piété) critère de supériorité d’un individu sur un autre. Cette qualité ne se mesure que par celle des oeuvres qui en sont les témoins. L’école du jeûne est sans équivalent et doit amener à faire taire en chacun la tendance à la domination des autres, l’ostentation, la crainte d’autre que Dieu et toutes les formes insidieuses de l’appel du diable, seul véritable ennemi du genre humain.
Le diplôme sanctionnant le mois du jeûne est une somme de vertus nourrissant le croyant durant le court séjour terrestre qui, rappelons-le, est une somme d’épreuves à laquelle seul le retour à Dieu mettra fin.
Dans un monde où la matière devient l’unité de mesure sacralisée, le jeûne du mois de Ramadan est là pour relativiser la conception dominante et pour fournir à ceux qui le désirent une arme à toute épreuve.


L'instauration du jeûne de Ramadan

Le jeûne du mois de Ramadan constitue la quatrième des cinq bases fondamentales sur lesquelles l'Islam est édifié. L'obligation de jeûner a été instaurée pour les musulmans, dans la seconde année de l'Hégire, par la révélation de ce verset du Coran: «Ô les croyants! On vous a prescrit as-Siyam [le jeûne] comme on l'a prescrit à ceux d'avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété» (Sourate 2, verset 183).


 


Les mérites de Ramadan

Le prophète (SAW) a dit:
«Le Ramadan est venu à vous! C'est un mois de bénédiction. Allah vous enveloppe de paix et fait descendre la miséricorde. Il décharge des fautes et Il exauce les demandes. Allah vous regarde rivaliser d'ardeur dans ce but et il se vante de vous auprès de Ses anges. Montrez à Allah le meilleur de vous-mêmes, car est bien malheureux celui qui est privé de la miséricorde d'Allah, Puissant et Majestueux!». (Ibn Majah)
«C'est le mois de la patience, et la récompense de la patience est le Paradis. C'est le mois du don. C'est un mois dans lequel les ressources du croyant augmentent. Un mois dont le début est miséricorde, dont le milieu est pardon et la fin affranchissement du feu de l'Enfer». (Bayhaqi)
«Lorsqu'arrive la première nuit du mois de Ramadan, Allah ordonne à son Paradis: «Prépare-toi et embellis-toi pour Mes serviteurs qui viendront bientôt dans Ma demeure et Ma générosité se reposer des peines du bas monde!» ». (Bayhaqi)
«Celui qui jeûne le mois de Ramadan, en connaissant et en respectant avec vigilance les règles du jeûne, expie son passé». (Boukhari)
«Si les serviteurs savaient quelle est la valeur du mois de Ramadan, ils souhaiteraient que l'année entière fût Ramadan ». (Bayhaqi)

Par muslima - Publié dans : Ramadan
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 30 septembre 7 30 /09 /Sep 14:33

RAMADAN

Telecharger ici

Par muslima - Publié dans : Ramadan
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Dimanche 30 septembre 7 30 /09 /Sep 13:22

 

 

Par muslima - Publié dans : Ramadan
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés